Blog

Qu’est-ce qu’un prolapsus rectal ?

Publié le 

Le prolapsus rectal

Le prolapsus du rectum et ses origines

Par définition scientifique, le prolapsus signifie la chute d’un organe ou d’une partie d’un organe dû à un relâchement des différents moyens de fixité. Dans un langage plus courant, le prolapsus concerne les troubles de la statique pelvienne ou un relâchement des muscles du plancher pelvien provoquant l’extériorisation des organes. Pour être un peu plus clair, il s’agit d’une descente d’organe.

Le prolapsus rectal, qu’elle est cette maladie ?

Comme il a été dit auparavant, le glissement d’un organe de sa position d’origine est appelé prolapsus. Dans le cas d’un prolapsus du rectum, l’organe de section du tube digestif à l’anus vient à se retourner de façon à ce que la muqueuse contenue dans l’organe soient visibles à la partie extérieure. En général, le rectum se projette de l’anus en prenant la forme d’un doigt humide et de couleur rouge foncé. Dans ce cas précis, la personne souffre de saignement rectal et présente des pertes de selles incontrôlées ou incontinence fécale fréquentes. À ce stade la personne peut ressentir une douleur, mais elle s’intensifie quand les complications surviennent ou le prolapsus devient sévère pour provoquer une incontinence fécale chronique.

Par contre, il existe un prolapsus temporaire qui apparaît chez les nourrissons. N’ayez aucune crainte puisque ce trouble temporaire de la muqueuse rectale est causé par un effort durant la défécation. Par conséquent, il peut se soigner progressivement dans le temps. Pour les adultes, le prolapsus persiste et s’aggrave au fur et à mesure que la saillie ressortent à une portion considérable du rectum. D’après le diagnostic des chercheurs, le prolapsus complet du rectum touche majoritairement les femmes ayant atteint un certain âge, c’est-à-dire plus de 60 ans.

Comment déterminer un prolapsus ?

Seul un examen médical auprès d’un professionnel de santé arrivera à définir s’il s’agit d’un prolapsus rectal ou non. La coloscopie, la radiographie ou la sigmoïdoscopie restent les examens demandés par le médecin, sans oublier le lavement baryté.

Afin de voir si une personne souffre de cette maladie, le médecin sera amené à examiner la zone concernée pendant que le patient s’accroupit, se tient debout ou effectue un effort. Grâce à l’utilisation d’un sphincter anal, le médecin peut réussir à détecter la réduction du tonus musculaire.

Quelles sont les causes d’un prolapsus rectal ?

D’une manière générale, le relâchement provient du vieillissement des tissus avec l’âge et la survenue d’un phénomène comme la ménopause pour les femmes. Toutefois, le prolapsus rectal est causé par l’affaiblissement des structures en charge de maintenir le rectum dans le bassin. Ces structures comprennent la musculature responsable de la fermeture de l’anus et qui a subi certains dommages tels qu’un accouchement difficile ou une séquelle des opérations. Les sportifs de haut niveau sont aussi parmi les plus touchés par cette maladie à cause des efforts de poussée abdominale qu’ils ont effectuée lors d’une constipation chronique par exemple. Pour les enfants, ce souci est issu d’une prédisposition.

Les traitements à faire

Pour résoudre les problèmes de prolapsus chez les nourrissons et les enfants, il faut éliminer les causes des efforts. L’émollient fécal est la solution la plus appropriée pour diminuer l’état d’urgence dû à la défécation. Il s’agit de contenir les fesses entre les défécations avec la méthode de strapping pour inciter une guérison spontanée du prolapsus.

Contrairement aux traitements pour les enfants, ceux des adultes restent une tout autre histoire. En effet, le trouble ne peut se résoudre que par une intervention chirurgicale. Cette dernière s’effectue par voie abdominale dite « rectopexie » et consiste à lever le rectum puis le pousser vers l’arrière afin de le fixer au sacrum à l’intérieur du bassin. Le patient peut aussi opter pour une intervention visant à retirer un segment du rectum ensuite de suturer celui qui reste au sacrum.