Blog

Incontinence fécale

Publié le 

Incontinence fécale

L’incontinence fécale est un problème de santé qui touche aussi bien les enfants du plus jeune âge que les vieilles personnes. Influençant le bien-être et la qualité de vie, ce problème devient un véritable calvaire pour les personnes qui en souffrent vu qu’elles sont obligées d’utiliser des produits d’incontinence. Mais, quels sont les origines de l’incontinence et les traitements pour y remédier ?

L’incontinence fécale, de quoi s’agit-il ?

L’incontinence fécale ou incontinence anale se caractérise par la perte de manière involontaire des selles provenant de l’intestin. Au départ, l’incontinence commence par des pertes occasionnelles associées à des gaz intestinaux réclamant l’utilisation de langes adulte. Au fur et à mesure que le problème devient grave, la personne n’aura plus le contrôle sur ses intestins et laissera s’échapper les fécales.

À présent, 20 % des personnes souffrent de souillures occasionnelles, mais la perte de la totalité du contrôle reste peu fréquente. Seul 1 % des personnes disposant d’un âge inférieur à 65 ans sont touchés par ce souci nécessitant l’usage de changes complets ou changes mobiles. Par contre, les plus âgées c’est-à-dire ceux qui sont supérieurs à 65 ans disposent d’un pourcentage de 4 à 7 %. Ce souci a de fortes chances d’atteindre les jeunes femmes plutôt que les hommes. En revanche, l’incontinence adulte touche majoritairement les hommes de plus de 65 ans.

Quelles sont les principales causes de l’incontinence ?

De nombreux troubles sont à l’origine de l’incontinence chez une personne. Voici les plus fréquents d’entre eux :

La constipation

Impossible comme cela puisse être, la constipation chronique figure parmi les causes de l’incontinence. En effet, les selles dures ainsi que les sèches volumineuses demandent une certaine force pour être évacuées. Ainsi, elles ont la capacité d’affaiblir le rectum et endommager par la suite les nerfs en charge de la défécation.

Les muscles endommagés

L’apparition des dommages au niveau des sphincters, interne ou externe, peut favoriser l’incontinence anale. Pour la plupart, l’endommagement de ces muscles apparaît pendant l’accouchement, notamment après une épisiotomie ou l’usage de forceps par des médecins. Par contre, le vieillissement interfère également dans la détérioration des muscles du sphincter anal ou plancher pelvien.

La réduction de l’élasticité

Les maladies intestinales inflammatoires comme la maladie de Crohn sont un souci qui provoque l’irritation de la muqueuse présente sur la paroi rectale. Ce phénomène engendre une réduction de la capacité des parois à garder les selles à l’intérieur des intestins. Il faut noter que la radiothérapie et la chirurgie effectuée sur le rectum sont des actes qui peuvent l’endommager.

La diarrhée

Chacun a conscience qu’il est difficile, voire impossible, de retenir ou de contrôler les selles molles plutôt que les selles dures. Par conséquent, l’incontinence adulte survient chez les patients qui souffrent habituellement de diarrhée. Cette dernière est dans la majorité des cas issus des aliments consommés et des diverses infections.

Les lésions nerveuses

L’incontinence survient aussi si les nerfs responsables de projeter la sensation d’ouverture et de fermeture du rectum ou du sphincter anal sont endommagés. Un accouchement, une lésion de la moelle épinière ou un AVC peuvent être les causes des dommages. Parfois, les personnes diabétiques, souffrantes de sclérose en plaques ou d’autres maladies qui s’attaquent aux nerfs sont susceptibles d’être atteintes par l’incontinence.

Les autres troubles

Le rectocèle ou saillie du rectum dans le vagin ainsi que le prolapsus rectal ou descente du rectum et saillie dans l’anus, sont des troubles provoquant de l’incontinence. Les pertes proviennent aussi des hémorroïdes parce qu’ils évitent au sphincter anal de se contracter.

Comment traiter le souci avec des produits d’incontinence ?

Comme tout problème médical, il existe des traitements pouvant aider les patients à retrouver le contrôle des intestins ou réduire les symptômes. Le traitement va dépendre de la cause du problème et des changements recherchés par le patient.

Les médicaments

Pour solutionner le problème, le médecin peut prescrire des produits d’incontinence à son patient. Ces médicaments servent à améliorer la consistance des selles ou encore ralentir le passage des aliments vers l’intestin. Les produits sont généralement des suppléments de fibres à mélanger avec des aliments ou de l’eau, des laxatifs utiles pour ramollir les selles voire des antidiarrhéiques. Au départ, les patients sont obligés d’utiliser des couches anatomiques,  changes complets ou des changes mobiles pour leurs déplacements. Pendant la rééducation intestinale, les personnes âgées qui souffrent de ce problème devront également se servir de langes pour adultes.