Catégories

Pose d’un stimulateur cardiaque

Blog

Chaque année, plus de 40 000 pacemakers sont implantés en France.
Ce stimulateur cardiaque sauve de plus en plus de vie grâce aux améliorations techniques qu’il reçoit depuis des années. En quelques mots, il normalise le rythme du cœur lorsque celui-ci est troublé.

Pourquoi placer un stimulateur cardiaque ?

Le cœur, qui est l’organe principal de notre corps, est essentiel pour la circulation sanguine. Lorsque le cœur possède un rythme anormal, tout le corps humain est déstabilisé. Il faut donc avoir recours soit à la prise d’un traitement médicamenteux, soit à la pose d’un stimulateur cardiaque. Celui-ci enverra des impulsions électriques au cœur à une fréquence régulière afin de normaliser le rythme cardiaque.

A qui sont destinés les pacemakers ?

Les personnes âgées sont les plus touchées par les ralentissements du rythme cardiaque. En effet, avec le vieillissement, l’activité électrique cardiaque, qui apparaît dans les oreillettes du cœur, peut être troublée. Les cardiologues proposent en premier lieu un traitement médicamenteux pour régulariser le rythme cardiaque. Toutefois, la simple prise d’un traitement ne permet pas toujours d’améliorer le rythme, il faut donc avoir recours au pacemaker.

Comment fonctionne un stimulateur cardiaque?

Le stimulateur cardiaque est une petite boite que l’on introduit sous la peau au niveau pectoral, généralement en dessous de la clavicule. Il contient une minuscule pile ainsi qu’un système électronique qui génère des décharges électriques. Le pacemaker est relié au cœur par des sondes. Ces décharges électriques vont permettre au cœur de reprendre un rythme cardiaque régulier.

stimulateur cardiaque

 

Qu’est-ce que l’arythmie cardiaque ?

Vous pouvez avoir plus d’informations sur le sujet dans un de nos articles précédents : l’arythmie cardiaque.

Comment se passe la pose du stimulateur cardiaque ?

La pose d’un stimulateur cardiaque est un acte chirurgical. Celui-ci se fait en général sous anesthésie locale et, plus rarement, sous anesthésie générale. L’acte en lui-même ne dure qu’une petite heure.

Après l’intervention chirurgicale, les cardiologues vous suivent de 24 à 48h à l’hôpital pour s’assurer du bon déroulement de la post-opération. Ensuite, vous pourrez rentrer à domicile pour une convalescence de plus ou moins 10 jours.

Quelle est la dangerosité de la pose du stimulateur cardiaque ?

En fait, la dangerosité est assez faible. Indubitablement, cela reste un acte chirurgical mais il s’agit d’une opération peu dangereuse que l’on effectue parfois sur des patients très âgés. Le premier appareil a été placé en 1958, ce qui fait une longue expérience et les avancées technologiques dans le domaine sont de plus en plus rassurantes.

Ressent-on une douleur post opératoire ?

Lors de l’intervention, la douleur est quasi nulle car celle-ci est faite sous anesthésie locale. Cependant, la douleur peut être faible à modérée après l’opération. Le seuil de douleur étant différent chez chaque malade.

Quelle est la durée de vie de la pile ?

En règle générale, les stimulateurs cardiaques sont garantis 4 ans. Toutefois, la durée de vie de la pile au lithium peut être bien plus longue. Par conséquent, les cardiologues ne changent que le boitier lors du renouvellement du pacemaker. L’acte chirurgical est encore plus simple qu’à la première intervention.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Votre vie ne sera pas bouleversée par la pose d’un pacemaker. Toutefois, il faudra être plus vigilent pour certains points :

  • Pour bien faire, tous les champs électromagnétiques sont à éviter.
  • Détections d’armes et système antivol : en effet, le boitier étant en titane, vous sonnerez vraisemblablement en passant ces portiques de sécurité. Munissez-vous d’un document officiel de porteur de stimulateur cardiaque afin de passer ces contrôles sans encombre. Ensuite, évitez de rester longtemps sous ces portiques afin de ne pas perturber le fonctionnement du stimulateur.
  • GSM : le port d’un téléphone portable est tout à fait possible. Par prudence, évitez de le placer à moins de 20 cm du boitier. Il faudra juste porter le GSM de l’autre côté du pacemaker. Les téléphones sans fil de maison ne posent aucun souci.
  • Les plaques de cuisson à induction qui équipent les nouvelles cuisines sont également à proscrire.
  • IRM et résonance magnétique nucléaire : prévenez votre radiologue avant de passer ces tests.
  • Traitement par lithotritie (onde de choc par un arc électrique) des calculs rénaux exigent également une attention toute particulière.
  • Le soleil : une trop longue exposition peut créer des brûlures au niveau du boitier métallique.
  • Le sport : tous les chocs directs sur le boitier pourraient occasionner un dysfonctionnement du stimulateur cardiaque.

 

 

Références :

e-cardiologie, http://www.e-cardiologie.com/examens/ex-pacemaker.shtml, consulté le 22-04-15 à 14h28.

Fiftytoo.be, http://www.fiftytoo.be/fr/La-pose-d-un-pacemaker.html, consulté le 22-04-15 à 14h12.

Dr Tutin, Corinne, Doctissimo.fr, http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/maladies_cardiovasculaires/articles/9106-stimulateurs-cardiaques.htm, consulté le 22-04-15 à 16h02.

Sen’up, https://www.senup.com/blog/larythmie-cardiaque/, consulté le 23-04-15 à 10h06.

Published in