Important

Notre équipe continue à assurer le traitement de vos commandes durant cette période de confinement. Nous observons néanmoins des délais de livraison plus longs.

Restez chez vous, prenez soin de vous et des autres !

Votre santé

Perte du gout

Publié le 

Les personnes âgées ont une perception moins fidèle du gout que durant leur jeunesse. Bien que le gout semble de prime abord plus accessoire que la vue ou l’audition, il reste un sens essentiel qui en cas d’altération risque de diminuer l’appétit et l’envie de manger pour finalement mener à la terrible dénutrition.

Le gout est une sensation construite simultanément par les différentes propriétés des aliments mis en bouche : sucré, salé, amer, acide, leur texture, leur température, etc. Au vu des tous les aliments fournis par la nature, cette sensation aux combinaisons infinies est susceptible de prendre les formes les plus variées, évoluant avec l’âge et les découvertes culinaires. Lorsque la personne vieillit, l’intensité du gout s’altère et la nourriture semble plus fade.

Causes de la perte du gout

Bien que les raisons précises n’en soient pas encore très explicites, cette dégénérescence semble inévitable avec le temps. Toutefois, il est à noter que ce n’est pas l’âge en soi qui en est responsable mais d’autres facteurs accompagnant le vieillissement. Les spécialistes constatent que l’origine d’une perte de gout est habituellement liée à une diminution des aptitudes sensorielles générales, notamment celle de l’odorat qui y est plus étroitement lié. La perte de la perception des saveurs pourrait également être causée par le déclin des papilles gustatives, par certaines maladies, par l’usage de médicaments ou de tabac. En outre, précisons aussi que le Zinc est un oligo-élément essentiel pour activer l’enzyme « gustine » responsable du gout. Une carence en Zinc peut donc directement influencer notre perception gustative.

Conséquences

En pratique, nous constatons que les seniors atteints d’une perte de gout ont tendance à moins varier leur alimentation et leur repas deviennent alors plus monotones. Cela amène bien entendu à une diminution constante du plaisir et de l’envie de manger. À long terme, ce désintérêt pour la nourriture peut entraîner une dénutrition chez la personne âgée.

Or, des études ont démontré que l’amélioration des facultés gustatives peut redonner l’envie aux personnes de se nourrir comme avant. Nous avons donc cherché à trouver des solutions possibles pour regagner une bonne perception des aliments et ainsi favoriser l’alimentation afin améliorer l’apport nutritionnel du senior.

Solutions

  • Commencer préalablement par chercher l’existence d’éventuelles pathologies en cause et vérifier si elles peuvent être aisément traitées.
  • Il est également très utile de conseiller les personnes à correctement mastiquer les aliments afin accroître la libération de molécules sapides (qui ont de la saveur), de favoriser la production de salive, de boire suffisamment pour éviter le dessèchement de la bouche, d’arrêter le tabac et de garnir leurs repas d’ingrédients plus prononcés (sauf le sel).
  • Ne négligez pas l’aspect psychologique. Les personnes concernées seront moins affectées par cette diminution si vous les rassurez et les invitez à agir pour améliorer leur perception gustative. Demandez-leur ce qu’ils ont préféré, ce qu’ils n’ont pas aimé, de décrire les saveurs perçues, chaque ressenti…pour au final découvrir quels sont les aliments qui leur procurent les meilleurs gouts afin d’en agrémenter leurs plats habituels.
  • Pour la composition des repas, faites place à l’imagination pour stimuler les meilleures sensations. N’hésitez pas à employer des herbes aromatiques, d’essayer la nourriture exotique, épicée ou pimentée accompagnée d’ingrédients aux gouts variés et prononcés. Toutes ces sensations potentielles peuvent renforcer le gout des repas et redonner une alimentation savoureuse au senior.

Perdre le gout, c’est priver la personne de plaisirs essentiels. Comme il arrive souvent, le moral est dans les premières lignes du conflit psychologique et diminue avec lui le plaisir de manger. Nous conseillons alors d’aider votre prochain à faire face à cette dégénérescence sensorielle et d’essayer avec lui les différentes solutions possibles pour redonner vie aux gouts.

 

Compréhension des différentes altérations sensorielles :

Publié dans L'altération du goût