Important

Notre équipe continue à assurer le traitement de vos commandes durant cette période de confinement. Nous observons néanmoins des délais de livraison plus longs.

Restez chez vous, prenez soin de vous et des autres !

Votre santé

Hypertonie musculaire

Publié le 

L’hypertonie est un terme désignant l’exagération du tonus musculaire. Ce dernier équivaut à la faculté permanente des muscles de se maintenir dans un état de tension dans le but de s’opposer à l’action de la gravité sur notre corps. Le tonus musculaire est à la fois indispensable pour se maintenir en équilibre et pour se mettre en mouvement. 

Sachez également que dans la situation inverse de l’hypertonie, on parle d’hypotonie. Ce dernier correspond à un manque de tonus musculaire, par exemple, lorsque le patient est dans le coma.

Hypertonie musculaireCauses

D’origine neurologique, l’hypertonie est la résultante d’une affectation des nerfs moteurs destinés à transporter les messages nécessaires à se mouvoir volontairement. Cette atteinte touche directement les muscles concernés qui resteront alors en tension permanente. La lésion du système nerveux central peut être engendrée par diverses causes, qu’elles soient tumorales, dégénératives ou vasculaires.

Conséquences

L’hypertonie provoque des troubles du tonus musculaire, se manifestant par des difficultés de coordination ou d’équilibre, ainsi que par l’apparition soudaine de mouvements involontaires.
On constate qu’il existe deux formes d’hypertonies finalement très différentes l’une de l’autre.

Hypertonie élastique

Également appelée hypertonie pyramidale ou spastique, elle se manifeste par une contraction du muscle qui résiste à l’étirement. Elle est due à une lésion de la voie pyramidale correspondant aux fibres nerveuses responsables de commander les mouvements du muscle. L’hypertonie élastique s’observe lorsque le membre mobilisé retrouve tout seul sa position initiale une fois qu’il n’est plus en mouvement. En cas d’hypertonie plus prononcée, il devient de plus en plus difficile pour le médecin de déplier, par exemple, la jambe du patient. Celle-ci exerce automatiquement une résistance qui augmentera progressivement jusqu’à ce que le coude revienne brusquement dans sa position de départ. Cette forme d’hypertonie se renforce pendant l’effort et se rencontre notamment après un accident vasculaire cérébral.

Hypertonie plastique

L’autre forme d’hypertonie, encore nommée extrapyramidale ou rigide, résulte d’un dysfonctionnement du système nerveux extrapyramidal responsable du tonus musculaire et des postures du corps.

Le terme plastique indique que le membre du corps maintient la position qui lui est donnée à un certain moment. Il devient rigide, se fige et la résistance engendrée empêche le membre de reprendre sa position initiale.  Lorsqu’il cède, il provoque un relâchement par à-coups successifs.

L’hypertonie plastique fait partie d’un ensemble de syndromes qui se rencontrent dans certaines pathologies d’origine neurologiques, à l’exemple de la maladie de Parkinson.

Traitements

Étant donné l’origine neuronale de l’hypertonie musculaire, il est difficile d’y apporter un traitement absolu. Il s’agit plus précisément de soigner temporairement les effets et la gêne ressentie par la personne. La kinésithérapie est capable de fournir une amélioration précieuse en plus des solutions ou traitements médicamenteux.

 

Lisez les principaux risques et complications de santé chez les personnes âgées :

 

Sources :

http://sante-medecine.commentcamarche.net/faq/13486-hypertonie-definition
http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie-medicale/hypertonie-musculaire/examen-medical

 

Publié dans Actus, Hypertonie musculaire