Votre santé

Arthrose

Publié le 

L’arthrose est une maladie dégénérative engendrée par une dégradation anormale du cartilage recouvrant les extrémités des os. Elle se manifeste alors par des inflammations et des douleurs persistantes au niveau des articulations. L’arthrose est également appelée « ostéoarthrite » ou encore « arthropathie chronique dégénérative ».

 

Prévalence

L’arthrose touche plus de 10 millions de Français et sa prévalence est d’autant plus importante que les personnes sont âgées. Les premiers symptômes apparaissent généralement à partir de 45 ans. On constate que les femmes sont davantage touchées par cette pathologie au-delà de 55 ans. Après 70 ans, la plupart des personnes souffrent d’arthrose à une ou plusieurs articulations.

Causes

Le cartilage est une matière lisse et élastique assurant le rôle d’amortisseur entre deux os afin d’éviter les fictions au niveau de l’articulation. Tout au long de sa vie, ce cartilage subit une usure qui le fragilise. Ce phénomène est une conséquence normale due au vieillissement et aux contraintes appliquées au cours de son existence. Cependant, l’arthrose résulte d’une dégradation du cartilage considérée anormale. Il devient rugueux et fissuré, ne parvenant plus à s’intercaler efficacement entre les os pour amortir suffisamment les mouvements. Différentes causes existent: les phénomènes mécaniques étant au premier plan mais devant être néanmoins associés aux facteurs génétiques et pathologiques propres à chaque individu. Le risque de développer une arthrose est bien entendu favorisé par le surpoids, les accidents, les malformations, les traumatismes articulaires ou l’excès de graisses provoquant des inflammations.

Conséquences

L’arthrose implique la destruction du cartilage qui disparait progressivement, mettant les os à nu. Par conséquent, celui-ci va frotter contre l’os adjacent et provoquer des inflammations et douleurs intenses en cas de mouvements ou de pressions exercées sur l’articulation atteinte. Suite à cela, des excroissances osseuses peuvent apparaitre à la place du cartilage et nuire aux mouvements.

L’arthrose est susceptible d’affecter toutes les articulations, bien qu’on constate une prédominance au niveau des mains (plus de la moitié des cas), des genoux, de la colonne vertébrale et de la hanche.

Il faut également savoir que la douleur n’est pas un indice direct pour juger la gravité de la dégradation articulaire. Celle-ci peut être minime mais provoquer néanmoins de fortes douleurs. À l’inverse, il arrive également qu’une arthrose plus avancée reste pratiquement indolore, dont la raideur et les déformations ne surviennent que tardivement.

Symptômes

Étant donné que l’intensité de la douleur et les articulations touchées varient d’une personne à l’autre, les signes de la pathologie peuvent se manifester différemment. Toutefois, on peut distinguer certains symptômes principaux:

  • La douleur. Elle est considérée mécanique car elle est en corrélation directe avec le mouvement : elle s’atténue lorsque l’articulation est au repos et s’intensifie pendant l’effort. Les personnes souffrant d’arthrose ressentent davantage de douleurs en fin de journée qu’au réveil. Elles peuvent gêner l’endormissement et même entraîner des réveils nocturnes. À un stade avancé, la douleur reste également présente au repos.
  • La raideur. On perd rapidement de sa flexibilité. Cet effet est davantage ressenti après une période de repos impliquant l’immobilisation de l’articulation. Parfois, il est nécessaire d’attendre une demi-heure après le réveil pour retrouver une bonne mobilité.
  • Inflammations. Dans certains cas, principalement au niveau des genoux, des rougeurs et gonflements risquent d’apparaitre.
  • Les changements de température peuvent provoquer des sensations d’inconfort dans les articulations.
  •  Déformations. Des petites excroissances osseuses (ostéophytes) se développent progressivement. Avec le temps, elles risquent alors d’engendrer des déformations parfois visibles aux mains ou aux genoux.

Diagnostic clinique et traitements
Au vu des caractéristiques impliquées, il est important de bien décrire au médecin les douleurs et sensations ressenties. Celui-ci pourra ensuite procéder à une radiographie capable de constater l’évolution de l’arthrose.

Malheureusement, cette pathologie ne se guérit pas. Les traitements existants parviennent néanmoins à en réduire les conséquences en soulageant la douleur, en réduisant les inflammations et en améliorant la mobilité des patients.

Prévention

Il est important de se prémunir des conséquences de l’arthrose. Nous conseillons notamment de :

  • Éviter le surpoids qui fait subir aux genoux une pression excédentaire.
  • Pratiquer une activité physique régulière pour assurer l’oxygénation des articulations tout en renforçant les muscles.
  • Protéger ses articulations. Si possible, il est utile d’éviter de solliciter ses membres de manière brusque ou répétitive.
  • Soigner rapidement les maladies articulaires, à l’instar de la polyarthrite ou de la goutte. Il est nécessaire de contrôler leur évolution et surveiller le suivi médical du mieux possible.

Différence entre arthrose et arthrite

Comme vu précédemment, l’arthrose est une dégradation du cartilage due à l’usure. La destruction est mécanique.
En revanche, l’arthrite correspond à une inflammation de l’articulation. Elle est accompagnée de la sécrétion de quinines, substances qui détériorent l’articulation.
De manière concrète, l’arthrose implique des effets douloureux provoqués par les mouvements (marcher, courir, travailler,…), tandis que l’arthrite s’intensifie au repos et se dissipe par un peu d’efforts physiques.

 

Consultez également nos articles dédiés à :

 

Sources :
http://www.franceculture.fr/emission-revolutions-medicales-l%E2%80%99arthrose-2013-12-17
http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=arthrose_pm
http://plusmagazine.levif.be/fr/011-249-arthrose—la-soigner–la-soulager.html_0?http://www.saintluc.be/services/medicaux/rhumatologie/arthrose.php

Publié dans Arthrose