Votre santé

Altération de l’ouïe

Publié le 

Imaginez ne plus parvenir à entendre correctement les rires de vos proches, les bruits de vos petits-enfants, l’ambiance familiale, le miaulement de votre chat ou encore le chant des cigales en été. Ces détails de la vie courante peuvent se dissiper avec le temps qui fragilise peu à peu notre audition.

La perte de l’acuité auditive, médicalement appelée « presbyacousie » implique une diminution progressive de la capacité à percevoir correctement certaines fréquences. Les effets de l’âge se font sentir plus dans les hautes fréquences que dans les fréquences basses, et plus chez les hommes que chez les femmes.Ce phénomène directement lié à l’âge affecte la bonne perception des mots, principalement pour les consonnes sifflantes (S, Z, Ch) et les fricatives (F ou V). Les 2 oreilles ont tendance à être affectées.

Quelles en sont les causes ?

La presbyacousie ne se réduit pas simplement au vieillissement d’un organe sensoriel. C’est un processus complexe qui associe le vieillissement de l’oreille interne (cochlée*) , des voies auditives et du cortex cérébral. L’exposition aux bruits intenses, certains médicaments ou les traumatismes crâniens peuvent avoir une influence négative sur les capacités auditives. Ces effets endommagent les fines cellules ciliées** et affectent la transmission des signaux au nerf auditif.

Quels en sont les symptômes ?

Différents signes annonciateurs peuvent éveiller l’attention sur ce problème. Principalement, on retrouve la difficulté à comprendre ce que les gens disent sur un ton normal, une mauvaise distinction des sons lorsque plusieurs voix ou bruits de fond se mélangent, le fait d’augmenter le volume de la radio ou la télévision, manque de discernement au téléphone ou encore l’effort supplémentaire nécessaire afin de participer à des conversations de groupe. D’autres signes perceptibles sont la présence de bruits sourds dans l’oreille, constants sur des périodes prolongées et parasitant l’audition générale. La dégénérescence auditive peut aussi susciter différentes manifestations physiques comme les démangeaisons, irritations ou douleurs ressenties dans le système auditif. Tous ces phénomènes audition smartlife time autonomieengendrent un épuisement à la personne affectée et devraient constituer une raison d’agir rapidement pour en contrer les effets. À cet égard, consultez un professionnel pour établir un bilan précis de votre performance auditive.

Solutions

Bien souvent, les personnes concernées se sentent dévalorisées et préfèrent nier ou éviter l’embarras d’en parler à leur entourage. Pour tenter d’accommoder l’audition lors des conversations, il faut, dans la mesure du possible, penser à éteindre les sources de bruits inutiles et interférents comme la télévision ou la radio, demander des places à l’écart au restaurant ou éviter les endroits à forte fréquentation. Il est important d’adapter son style de vie pour éviter autant que possible de compromettre son système auditif. Il faut donc idéalement s’écarter des lieux bruyants, diminuer le volume lorsque l’on écoute de la musique, préserver ses oreilles avec des protections auditives (à l’instar des boules Quies) lorsque vous le juger cela nécessaire. Autrement, si une solution plus appliquée est nécessaire, il faut envisager le renfort à l’aide d’un appareillage auditif. La technologie a fortement évoluée et a rendu ces appareils plus performants et bien plus discrets qu’auparavant. Ce dernier critère a d’ailleurs permis de réduire les réticences dues à l’image dépréciée que soulignait le port d’une assistance auditive. Pourtant, la proportion des personnes appareillées reste encore faible et cette solution est sous-employée. Faire appel à un audiologiste est hautement conseillé. Celui-ci saura trouver la réponse ajustée à votre niveau auditif. De plus, les appareils sont bien souvent mis à disposition pour une période d’essai qui vous permettra de vous familiariser avec sa présence.

oreille

*L’oreille interne est une des parties de l’oreille, qui contient non seulement l’organe de l’ouïe, la cochlée ou limaçon, mais aussi le système vestibulaire, organe de l’équilibre, responsable de la perception de la position angulaire de la tête et de son accélération. Les mouvements de l’étrier sont transmis à la cochlée via la fenêtre **Les cellules ciliées sont des cellules sensorielles coiffées de structures filamenteuses, les stéréocils, qui tapissent la cochlée. Ces cellules sont disposées le long d’une membrane (la membrane basilaire) qui vient partitionner la cochlée en deux chambres. L’ensemble des cellules ciliées et des membranes qui leur sont adjointes constitue l’organe de Corti***. ***L’organe de Corti est l’organe de la perception auditive. Il est constitué de cellules sensorielles (cellules ciliées internes ou CCI et cellules ciliées externes CCE) et de cellules de soutien.   oreille audition système ouie détérioration                       Compréhension des différentes altérations sensorielles :

Publié dans L'altération de l'ouïe